Modèles et méthodes pour la logistique urbaine

logistique-urbaine

La distribution de marchandises fait partie des activités qui sont en constant développement dans les zones urbaines. On note une multitude de moyens utilisés dans ce secteur qui, il faut le rappeler, est très bénéfique pour les citadins mais qui ne manque également pas d’engendrer quelques problèmes sujets à des discussions. On s’intéresse alors aux modèles et méthodes de la logistique urbaine. Cet article vous donne plus de détails sur les livraisons en centre ville de façon générale.

Vue d’ensemble de la logistique urbaine

De 1980 à aujourd’hui, la logistique urbaine a été gérée par différents acteurs. Si dans les années 80, c’étaient les entreprises privées qui en avaient essentiellement le contrôle, on remarque que dans les années 90, les autorités publiques ont compris qu’il était nécessaire d’intervenir afin de mieux gérer l’organisation du dispositif global de logistique urbaine. C’est ainsi que voit le jour la notion de city logistics qui se présente comme un processus permettant d’optimiser la planification de la distribution de marchandises sans affecter significativement le développement économique. Dans cet ordre idée, trois objectifs sont visés par la logistique urbaine :

  • Améliorer la fluidité du transport de marchandise en zone urbaine
  • Réduire significativement la pollution atmosphérique et sonore et améliorer ainsi les conditions de vie des citadins
  • Ne pas pénaliser les activités économiques des zones urbaines.

Certains prestataires proposent par ailleurs des solutions pour la logistique urbaine en se basant sur les objectifs ci-dessus cités. Rendez-vous sur www.urby.fr pour plus d’informations.

Les systèmes multi-niveaux en logistique urbaine

De manière simplifiée, un système multi-niveau désigne un système où la livraison de colis se fait depuis un point de départ (général) vers plusieurs destinations mais en passant par plusieurs plateformes intermédiaires. Les systèmes de ce type permettent d’effectuer une livraison peu onéreuse et de respecter par la même occasion les objectifs environnementaux et de qualité (peu d’émissions de gaz et livraison à temps). Dans la réalité, les systèmes multi-niveaux sont courants et sont de quatre principaux types :

  • Les chaînes logistiques de transport à dominante production
  • Les systèmes de distribution axés sur la gestion de stock
  • Les systèmes multi-niveaux à charge complète ou unique
  • Les systèmes de transport et de distribution avec consolidation et/ou cross-docking

La mutualisation des livraisons

La mutualisation des livraisons consiste en le fait de massifier les transports de plusieurs entreprises d’une même région ; ceci afin de réduire le coût de transport mais également d’étendre le rayon de distribution à destination de clients communs. On note un nombre croissant de sociétés adoptant cette méthode logistique notamment dans le secteur des produits de grande consommation et plus précisément au niveau des industriels intervenant dans la grande distribution et dans la restauration hors domicile. Le concept de mutualisation des transports a pour origine le constat d’un certain nombre de réalités telles que l’augmentation des coûts de transports et l’éloignement géographique des commandes. La mutualisation a ainsi vu le jour pour mettre en collaboration industriels, transporteurs et clients. Plus concrètement, la mutualisation des transports permet d’atteindre des résultats positifs tels que la réduction des coûts de transports, l’amélioration de la mobilité des marchandises (avec l’atteinte des marchés même d’accès difficile), une livraison de qualité des commandes de tous types nonobstant l’augmentation des fréquences de livraison et une relation d’affaires facilitée avec les clients. La mutualisation a ainsi conférer une plus grande efficacité aux activités des entreprises qui deviennent alors plus fortes mises en réseau qu’individuellement.