Que faire en cas de dégât des eaux ?

dégât des eaux

La gestion des dégâts des eaux varie généralement en fonction des conditions et cas de sinistre. Les dommages immobiliers et mobiliers provoqués par une fuite d’eau ou autres sinistres occasionnés par les eaux peuvent s’élever à des centaines voire des milliers d’euros. Il est recommandé de maîtriser chaque paramètre des dégâts des eaux. Pour gérer son dégât des eaux, il faudra sécuriser les lieux, la cause du dégât des eaux et se faire indemniser par l’assureur.

À faire immédiatement après les dégâts des eaux

La première chose à faire en constatant un dégât des eaux dans le logement consiste à stopper rapidement l’origine du sinistre. Pour cela, il faudra par exemple fermer le robinet d’alimentation de la machine à laver défaillante, stopper l’eau qu’on a laissé couler ou arrêter complètement l’eau dans son logement. Dans le cas où l’eau vient d’un autre logement ou des parties communes, il faudra avertir immédiatement le voisin ou le gardien. Par mesure de sécurité, si l’habitation est envahie d’eau, il est plus prudent de couper l’électricité. Dans le cas où on est à l’origine du sinistre, il faudra joindre tous les voisins impliqués afin de remplir avec eux un constat amiable concernant les dégâts des eaux que l’on a causées. Il ne faut pas oublier de joindre son assureur afin de déclarer les dégâts des eaux.

Gérer son dégât des eaux : constat, déclarations, assurance

Pour être bien indemnisé en cas de dégât des eaux provoqué par une fuite, rupture de canalisation… il est primordial de connaître les démarches à suivre. On commence par joindre l’assureur qui expliquera la marche à suivre pour l’indemnisation et transmettra au sinistré un formulaire de constat des dégâts des eaux qu’il faudra remplir que l’on soit victime ou responsable. Après avoir dûment complété le constat de dégât des eaux, on l’envoie à l’assureur dans les 5 jours suivant le sinistre. Il se peut qu’un expert soit envoyé par l’assureur pour évaluer le montant de l’indemnisation.

Les solutions d’indemnisation proposée par l’assureur

L’assureur communique au sinistré assuré une lettre d’acceptation présentant le montant de l’indemnisation proposée pour les dégâts des eaux. Ce document prend en compte les dommages identifiés et chiffrés sans oublier les limites garanties prévues au contrat. En ce qui concerne les travaux de remise en état, il peut s’agir de remboursements classiques c’est-à-dire, l’assuré communique à l’assureur les devis des travaux, s’il est validé, le sinistré sera remboursé dès la réception de la facture. Il se peut que ce soit l’assureur qui envoie l’entreprise qui effectuera les travaux. Il s’agit de la réparation en nature. On peut également choisir d’effectuer soi-même les réparations. Dans ce cas, l’assureur estime le coût des matériaux et les honoraires puis envoie le règlement. Cette 3e possibilité s’intitule réparation de gré à gré.